La maladie de Lyme et la médecine chinoise

Comment se débarrasser des tiques

Comment se débarrasser des tiques

​Voila un type d’atteinte de l’organisme qui permet de voir l’étendue de cette science et son extraordinaire adaptabilité par rapport aux défis qui lui sont présentés.

En effet  cette atteinte de l’organisme va nous montrer comment se passe en résumé  l’évolution d’une pathologie chez une personne.

  1. On a d’abord l’injection d’une toxine par un organisme extérieur ou bactérie (Borrelia); à ce stade un traitement antibiotique est très intéressant, il permet de neutraliser l’agresseur et de résoudre l’atteinte. Seulement les signes de cette agression (réaction inflammatoire) peuvent parfois passer inaperçus. Ces bactéries alors résistent, et se logent, plus profond, dans l’organisme(la peau étant la protection la plus superficielle).
  2. C’est alors la deuxième étape où l’organisme va encore essayer de se débarrasser de ces agents infectieux,chaleur, douleur, gonflements en particulier articulaire, sont les signes du combat qui est mené contre l’assaillant. Les parasites résistent encore et vont se loger dans des kystes, des articulations ou tout autre localisation peu vascularisée pour se protéger des défenses immunitaires de l’organisme. Le corps résiste (épisode de fièvre ) mais petit à petit le sang et l’énergie, de celui-ci sont diminués, des signes de fatigue, lassitude, douleurs erratiques sont alors présents. Le corps a du mal à gagner le combat contre cet agresseur dont la stratégie d’évitement est forte. Il s’épuise petit à petit en essayant parfois de réactiver la lutte.
  3. La troisième étape atteste de la victoire de l’assaillant qui se cache dans des endroits très protégés et épuise petit à petit l’organisme du malade. Un “froid” interne va alors s’installer, signe d’un affaiblissement des défenses du corps. Des organes internes peuvent alors être atteins cœur, reins, foie on est alors dans le dernier stade de l’atteinte.

Cette description est bien sur résumée et parfois l’agresseur profite des faiblesses naturelles de l’organisme hôte, ainsi on peu voir dans certains tableaux; des désordres vasculaires, digestifs, neurologiques ou musculo-squelettique apparaître ci et là car l’agresseur profite de tout !

Certes certains corps se défendent bien et éliminent l’agresseur par de fortes réactions de défense, lors du premier stade surtout !

La conclusion est que dans cette maladie comme dans la plupart des autres, il est toujours intéressant de mesurer les forces en présence et d’adapter ses soins au niveau où en est le corps du patient.

Soit aider le corps à se débarrasser de l’ennemi directement, en le tonifiant ou bien disperser l’agresseur si il est trop fort à l’intérieur de façon à le rendre vulnérable pour mieux l’éliminer.Telle est la mission du soignant !

La nature est ainsi faite que chaque situation que nous rencontrons, répond aux mêmes règles depuis la nuit des temps. Que ce soit dans le micro ou le macrocosme.

Laisser un commentaire